La tradition unique pour fêter le Tet de H’mong à Ha Giang

Uniquement fait sur commande pour le festival de Tet de l’ethnie de H’Mong dans Ha Giang – le Vietnam a 54 ethnies, dont la plupart sont des minorités ethniques vivant dans les provinces intérieures montagneuses, chaque ethnie a des caractéristiques traditionnelles de douane. Les ethnies de Mong incluent Mong Mong, Mong Hoa, Mong font, Mong et Nam Meo. La résidence est concentrée dans des zones montagneuses de montagne de Ha Giang, de Tuyen Quang, de Lao Cai, de Cao Bang, etc. selon la coutume, Tet que la nouvelle année des personnes de Mong a eu lieu avant nouvelle année lunaire environ un mois.

À partir de début novembre, l’air a écarté dans tout le village, en dehors de la route. En ce moment, à côté des porcs d’engraissement, nettoyant la maison pour réparer les garçons concentrez également sur gagner la racine pour l’usage par nouvelle année. Les femmes se préparent également avec les robes colorées, et les meilleurs bracelets et colliers pour les vacances.

Sur Tet, en plus de porc, le poulet, pain épais dans le village a également le vin de maïs. Avant la nouvelle année lunaire, les personnes de Mong vont à la forêt pour choisir de vieux arbres en bambou pour servir le vin. L’alcool de maïs est distillé d’une variété locale de maïs, la levure utilisée pour faire cuire est fait à partir du vieux feuillage pris de la forêt. Pour l’ethnie de H’Mong, du vin est non seulement employé pour le ménage, mais comme cadeau aux frères.

Fin novembre, le calendrier lunaire a été accompli. Les vieux, les filles et les garçons portent de gentilles personnes, des expressions du visage sont excitées et excitées. C’est également le moment où les familles de H’Mong font les biscuits épais pour Tet. Les personnes de Mong ont deux le gâteau qu’épais symbolise le soleil, la lune sont l’origine des êtres humains, toutes les espèces sur terre. Par conséquent, dans le festival des personnes de H’Mong, il n’y a aucun manque de gâteau épais. Le gâteau épais est fait aux matières premières minutieusement sont Gao flairées pour mettre en évidence le collant collant et mettre en évidence alors la gouttière, pilon en bois pour truquer, le faux pain doit également choisir le type puissant pour pouvoir truquer et assez fort pour que le gâteau soit croquant et en plastique. Le propriétaire fait deux grands petits pains sur la banane laisse et solennellement a mis dessus l’autel pour brûler l’encens.

À partir des 25 ème à 26 ème jours de décembre, les personnes de Mong commencent à se reposer pour célébrer Tet. Les personnes de H’Mong croient qu’il est difficile de manger des animaux toute l’année, ainsi de l’année dernière toutes les familles font cuire le gruau pour illuminer un pour des bétails et des porcs.

Le H’mong a également honoré les articles dans la production agricole, ainsi avant la nouvelle année lunaire aussi la cérémonie de cultiver des outils. Les outils seront nettoyés et apportés à l’autel héréditaire. Les personnes de Mong observent ces outils aussi bien qu’humains, elles doivent être reposées pendant les vacances de nouvelle année pour se préparer à une année de production de travail ou nouvelle.

Pendant les vacances de Tet, dans les personnes de Mong, elles habituellement ne décorent pas le prix, mais avant la nouvelle année lunaire elles choisissent d’acheter les billets de banque, jusqu’au 30ème, le propriétaire se coupent en pièces en argent et puis écorcent le lubrifiant est pris de la forêt aux cancrelats les pièces en argent aux colonnes, aux portes, aux articles quotidiens et même au bétail. Les personnes de Mong que l’or est argent sont une bénédiction pour la famille par nouvelle année avec la récolte de butoir, prospérité de prospérité.

Chaque printemps du mongol brûle souvent des ancêtres d’encens avec le désir de l’ancêtre de bénir des familles saines pour prospérer. L’autel de H’mong est centré dans la rue et décoré simplement, mais les autels des familles abstinentes ne sont pas essuyés avec des chiffons, ni sont lavés avec de l’eau ni nettoyés avec une brosse ou tout autre objet. Seulement balayé par un balai en bambou à trois boutons par des personnes âgées du haut d’une montagne à l’est. En particulier, les Mong conservent toujours l’encens brûlant pendant les trois jours du Nouvel An, de sorte que les dieux de la cuisine les aident à garder les flammes loin des esprits et des bêtes maléfiques.
Par nouvelle année tôt ces personnes de Mong s’abstiennent de balayer la maison, s’il y a rapide, seulement le champ dedans et ne pas verser loin, font ainsi l’année prochaine perdront.

Non seulement cela, pendant les vacances de Tet, l’utilisation du feu Mong apportent également beaucoup de tabous intéressants. Sur le festival de Tet, les personnes de Mong sont le feu réglé sans feu, ainsi toute l’année rencontrera des tempêtes.

Le réveillon de la Saint Sylvestre aux maisons dans le village pour souhaiter Tet, boivent ensemble des bols de vin, mangent ensemble un tarte épais, se souhaitent de bonnes choses par nouvelle année.

Tandis que les personnes âgées étaient serrées en raison du jour de nouvelle année dur dans les montagnes, autour du feu tenu pour célébrer les bénédictions, pour se dire leurs désirs pour leur famille, à famille, et à nouvelle année avec beaucoup d’anticipation. Aux garçons et aux filles a commencé à organiser les jeux folkloriques tels que jeter Pao, frapper la boule de poulet, jouer Quay ou souffler le Khèn, etc.
Actuellement, bien que la vie des personnes de Mong dans les provinces du nord ait changé, les hommes mongols et les femmes se sont graduellement habitués aux moyens modernes mais les personnes de Mong ne laissent pas les belles coutumes de l’argent. Puisque c’est l’âme du Mong.

Retournez à l’accueil: http://photosvietnam.info/

Découvrez le circuit Sapa, cliquez ici: http://circuitsapa.com/

Explorez le delta du Mékong, en savoir plus:  http://delta-du-mekong.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *